Frida

Frida

En ce vendredi,

J’ai eu une révélation…… et cette révélation se nomme Frida Gustavsson!

 

Je connaissais déjà cette mannequin suédoise de nom mais je n’avais jamais vraiment porté attention à son style personnel, erreur. Toute ses tenues sont fantastiques! Chacune de ses sorties est une occasion de prouver à tous qu’en plus d’être une sublime mannequin elle a un sens du style irréprochable!

 

Je vous laisse donc sur mon top trois de ses plus beaux looks (mêmes s’ils le sont tous)!     Cliquez sur l’image pour agrandir..

Frida2

Bon week-end à tous!

xx

The ghost

 

 

Advertisements

I love your sunny funny face

funny face

Qui ne connaît pas Audrey Hepburn? Qui ne connaît pas son légendaire style?

Personnellement, elle est et restera toujours pour moi un icône d’élégance… Mais avant d’être connue pour son style la petite Audrey s’est fait connaître pour ses talents d’actrice. Bien sur elle était inoubliable dans le mytique Breakfast at Tiffany’s mais ce n’est pas de ce film dont je vais vous parler aujourd’hui. Non, aujourd’hui c’est du trop souvent oublié Funny Face dont j’aimerais faire le portrait . Un portrait des costumes du film bien entendu (c’est pas un blog de cinéma ici). Pour votre information, les costumes du film on été entièrement dessiné par le grand Hubert de Givenchy qui était aussi un ami personnel d’Hepburn. Elle y interprête une jeune libraire de Greenwich Village qui se fait repérer par un photographe pour devenir la nouvelle égérie d’une grand magazine de mode.

 

Niveau costume, le film est divisé en deux catégories, le style personnel de Joëlle (le personnage d’Hepburn) et les créations de la collection dont elle deviendra l’égérie.

Commençons donc par son style personnel. Un style très simple mais qui met parfaitement la silouhette d’Audrey Hepburn en valeur. Les couleurs sont assez sobres et mêmes quelques fois assez déprimantes mais bon…ça va avec le personnage. Pour ceux et celles qui aurait lu mon article précédent, c’est justement le parfait exemple du style minimaliste sans être ennuyeux.

 

Bon passons aux créations de la collection pour le “Quality” magazine. Quoi dire de plus que c’est du Givenchy tout craché! Même chic, même coupe on reconnaît parfaitement la touche du créateur. Les tenues sont toutes très féminines et épurées sans tomber dans l’ennui. J’ai aussi été surprise de la première création présentée dans la film (celle dont le titre est l’oiseau rare) qui est étonnamment moderne pour l’époque.

Alors sur ce, je n’aurais qu’un conseil pour vous chers lecteurs, courez regarder ce film de Stanley Donen qui vous fera passer une belle soirée garantie!

 

The ghost

*Clin d’oeil à ma Noukette qui m’a fait découvrir le film xx